Imprimer Retour à la liste

Les oeufs dans le même panier

11 novembre 2001  — 

Les oeufs dans le même panier

Le 12 octobre dernier, lors d'une rencontre organisée par le CLD d'Argenteuil pour évaluer l'impact des attentats sur l'économie de cette MRC, les entreprises présentes ont mentionné plusieurs répercussions immédiates auxquelles elles font face : baisse du chiffre d'affaires, pertes de commandes en provenance des États-Unis, mise à pied de personnel, gestion plus difficile des liquidités, etc. Malheureusement, la situation n'est guère très différente dans le reste des Laurentides.

L'avènement prématuré du ralentissement économique américain, suite aux attentats du 11 septembre dernier, a eu comme impact de mettre de nouveau en relief l'importance des liens commerciaux que nous entretenons avec les États-Unis. Selon les dernières statistiques du Ministère de l'Industrie et du Commerce, 84% des exportations des entreprises des Laurentides sont destinées aux États-Unis. La moyenne québécoise étant de 78%, ces statistiques reflètent à quel point notre région risque d'être particulièrement affectée.

La proximité géographique et les similitudes dans les pratiques d'affaires expliquent en grande partie cette situation ; et il ne faut pas se le cacher : si les entreprises des Laurentides exportent aux États-Unis, c'est parce qu'il y a de bonnes opportunités d'affaires!

Mesurer l'impact

Néanmoins, en tant que dirigeant d'entreprise faisant des affaires sur les marchés internationaux, vous devez prendre le temps d'analyser le degré de diversification de vos ventes afin de mesurer l'impact qu'un ralentissement économique sur l'un de vos principaux marchés pourrait avoir sur votre entreprise. Si un marché donné accapare un gros volume de votre chiffre d'affaires et qu'en plus, vous n'avez pas initié de démarches sérieuses pour aller conquérir de nouveaux marchés depuis plus de 3 ans, il serait grandement temps de réaliser des efforts concrets en ce sens.

Il ne faut pas confondre diversification avec éparpillement. Bien au contraire, le prochain marché devra être choisi avec soin par les dirigeants de l'entreprise. Il s'agit de se donner des critères de sélection pour choisir le nouveau marché qui sera le plus réceptif à vos produits.

Critères de sélection

Quels peuvent être ces critères de sélection? Un bon marché permet de prolonger la durée de vie d'un produit, de contrecarrer les fluctuations saisonnières, de tirer avantage d'un traité de libre-échange, de tirer profit de nouvelles réglementations (ou déréglementations) favorables à vos produits, etc. Les critères sont multiples et souvent liés à votre domaine d'activité, aux avantages comparatifs de votre entreprise et aux caractéristiques propres du marché visé.

La nécessité d'être moins dépendant du marché américain et de diversifier ses marchés d'exportation sont des défis importants qu'auront à relever les entreprises des Laurentides à court terme.

Laurentides International, le service à l'exportation des Laurentides, travaille présentement à créer des activités permettant d'initier une démarche de diversification afin d'encourager les entreprises de la région à ne pas mettre tous leurs oeufs dans le même panier!