Imprimer Retour à la liste

Les tendances économiques qui façonneront l'année 2016

5 janvier 2016  — 

Les tendances économiques qui façonneront l'année 2016

Cet article a été rédigé à partir des propos tenus par

M. Pierre Cléroux,économiste en chef de la BDC lors du séminaire 

Spectre 2016 organisé par l’École des dirigeants de HEC Montréal

 

Le 4 décembre dernier, des membres de l’équipe de Laurentides International ont assisté au séminaire Spectre 2016, organisé par l’École des dirigeants de HEC Montréal. Cet événement annuel réunit des experts de haut niveau qui discutent des grandes tendances économiques qui façonneront l’année à venir. Le contenu du texte suivant est tiré des présentations auxquelles nous avons assistées.

 

Puisque nous entamons une nouvelle année, le moment est propice pour s’intéresser aux tendances qui seront déterminantes pour l’économie du Québec et du Canada et à l’impact qu’elles auront sur nos entreprises. Trois grands phénomènes ont été identifiés : la croissance de l’économie américaine, la baisse du prix des métaux et la diminution du prix du pétrole.

 

1. L’économie américaine

 

L’importance des États-Unis comme marché d’exportation pour les entreprises d’ici n’est un secret pour personne. Ce sont près de 75% des exportations du Québec qui partent à destination des États-Unis. Comme on l’a vu lors de la crise économique de 2008, les impacts de changements dans l’état de l’économie américaine sont ressentis directement par les entreprises exportatrices québécoises.

 

Les États-Unis viennent de connaître quatre années de croissance consécutives à un taux supérieur à 2%, une croissance solide et diversifiée qui devrait continuer pendant plusieurs années. L’emploi, les dépenses gouvernementales et les mises en chantier sont également en hausse.

 

Tous ces indicateurs montrent que 2016 sera une excellente année pour les exportateurs du secteur manufacturier québécois. En effet, la hausse du revenu disponible et de la confiance des consommateurs entraînera une augmentation de la demande pour les biens et services. On peut donc s’attendre à une hausse des exportations, à une augmentation de l’activité manufacturière et à une hausse des investissements dans le secteur manufacturier.

 

2. Les prix des métaux

 

Au Québec, le secteur minier représente plus de 9% des investissements privés, ce qui en fait l’un des plus importants. Or, l’offre mondiale des métaux a augmenté de façon plus rapide que la demande au cours des dernières années, ce qui a entraîné une baisse importante du prix des métaux. On peut donc s’attendre à une diminution des investissements dans ce secteur en 2016.

 

3. Le prix du pétrole

 

Il s’est passé, sur le marché pétrolier, un phénomène analogue à celui qui a fait baisser le prix des métaux : l’augmentation de l’offre a été plus rapide que celle de la demande. On peut, entre autres, penser à la production américaine, qui a connu une croissance fulgurante au cours des dernières années, au point de doubler en à peine 3 ans !

 

Du point de vue canadien, la chute du prix du pétrole aura un impact négatif, surtout au niveau de l’investissement et de l’activité économique dans ce secteur qui devrait fortement ralentir. Par contre, cette baisse de prix entraîne une diminution de la valeur du dollar canadien, ce qui favorisera les provinces exportatrices de biens manufacturés, et particulièrement le Québec. De plus, les coûts de transports seront également affectés à la baisse par la nouvelle réalité du prix du pétrole. Le seul aspect négatif de cette tendance pour le Québec est l’impact qu’elle aura sur les activités des entreprises qui fournissent des biens et services à l’industrie pétrolière.

 

En résumé, 2016 sera une excellente année pour les exportateurs de produits manufacturiers québécois. La croissance de l’économie américaine et la baisse du taux de change et des coûts de transport créent une conjoncture on ne peut plus favorable pour l’exportation, qui devrait être le principal moteur de croissance de l’économie québécoise cette année.

 

C’est donc à vous, exportateurs de la région des Laurentides, de saisir les opportunités qui vous seront offertes au cours de la prochaine année. Toute l’équipe de Laurentides International est prête à vous aider à atteindre de nouveaux sommets.